Que savoir concernant les interdits bancaires pour les banques en ligne ?

Aujourd’hui, les banques deviennent presque incontournables. Elles permettent de mieux gérer ses sous et de payer facilement des services ou autres. Ces dernières évoluent et se développent au fil des progrès technologiques et des besoins de leurs clients. Cependant, il arrive qu’elles sanctionnent des clients et leur interdisent certaines opérations. Alors c’est quoi un interdit bancaire ? Et qu’est-ce que cela implique ?

Qu’est-ce que l’interdiction bancaire ?

L’interdiction bancaire est une sanction prononcée sur une personne par sa banque ou un juge. Cet individu devient donc un interdit bancaire et ne peut plus effectuer certaines opérations. La personne se trouvant dans cette situation n’a plus la possibilité de signer des chèques, ni de se servir de sa carte. Cette peine est souvent le résultat de la signature de chèques manquant de provisions ou du débordement du découvert permis ou de l’incapacité de s’acquitter de ses dettes.

Une telle peine couvre au maximum une période de 5 ans. Il est possible de l’écourter si l’intéressé arrange sa situation auprès de sa banque. Cette punition n’entrave pas l’avoir de compte puisque le blâmé jouit toujours du droit au compte. Toutefois, les champs d’actions seront limités. De surcroît, la banque tient toujours la banque centrale au courant pour que la personne concernée soit fichée. En cas de non-respect des clauses de la sanction, la peine encourue est susceptible de monter jusqu’à 5 ans de prison accompagnée du paiement d’une lourde amende.

Les banques en ligne tolèrent-elles les personnes confrontées à une telle sanction ?

A l’instar des banques traditionnelles, celles en ligne sont des établissements de banque reconnus. Ce statut leur confère l’autorité de choisir le moyen par lequel exercer en tant qu’institut financière. Les banques en ligne offrent des services dématérialisés à leurs clients. Elles ne possèdent pas d’agences physiques, car toutes leurs offres sont accessibles via Internet. Les clients interagissent avec une interface numérique qui peut être un site internet ou une application mobile.

En outre, les structures bancaires en ligne fournissent généralement des prestations identiques à celles des banques classiques. Ces dernières doivent leur essor à l’adoption généralisée de la technologie et d’Internet. Elles permettent aux clients de posséder une entière autonomie et utilisent divers outils technologiques pour maintenir le contact avec ceux-ci. Il s’agit de :

· Visioconférence ;

· Messagerie instantanée ;

· Réseaux sociaux ;

READ  Assurance responsabilité du dirigeant d’entreprise (RCMS)

· Messagerie électronique ;

· Téléphones.

Par ailleurs, Il est important de souligner la distinction entre les établissements classiques bancaires en ligne et les néobanques qui sont de nos jours en pleine expansion. Les banques en ligne sont exemptés de payer des frais liés à la possession d’agences physiques. Cet aspect rend donc leurs offres moins onéreuses comparativement aux banques traditionnelles.

Les interdits bancaires sont inscrits au Fichier Central des Chèques (FCC) ou au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP). Les banques consultent ces documents au moment d’étudier le dossier des clients désireux de posséder un compte. Du coup, il devient épineux quand on est enregistré à la banque centrale de trouver une banque tolérante. A cet effet, les banques en ligne ne demeurent pas moins restrictives que leurs homologues traditionnels. Toutefois, certaines banques en ligne acceptent d’ouvrir un compte à des individus en situation d’interdiction bancaire.

Qu’en est-il des néobanques ?

Les néobanques constituent des banques qui proposent des services exclusivement accessibles en ligne depuis une application mobile. Elles sont différentes des banques en ligne qui malgré l’inexistence d’emplacements physiques possèdent un statut bancaire. Elles permettent de contrôler son compte ainsi que ses fonctionnalités grâce à son téléphone portable. Aussi appelées banques mobiles, les néobanques fournissent des services modernes à leurs clients à des coûts très réduits.

Ces banques constituent la solution idéale pour les personnes interdites bancaires. Les néobanques deviennent un choix efficace pour les personnes touchées par cette sanction. Leurs démarches administratives sont simples et elles n’ont aucune restriction sur l’interdiction bancaire. Les individus blâmés d’interdiction bancaires sont donc autorisés à avoir un compte auprès des néobanques. Il s’agit d’un compte qui n’est relié à aucune banque et qui permet de profiter des opérations courantes d’une banque à savoir :

· Virements ;

· Prélèvements ;

· Domiciliation de salaire ;

· Paiements.

En somme, un individu en condition d’interdit bancaire est une personne sanctionnée par sa banque pour avoir émis des chèques sans provisions ou dépassé son découvert. Ces individus se voient rejetés lors de la recherche d’une banque pour avoir un compte. Ce refus existe tant au niveau des banques traditionnelles que celles en ligne. Cependant, les néobanques leur permettent de trouver gain de cause.