Comment choisir sa mutuelle pour les soins dentaires ?

Les dépenses liées à votre situation sanitaire lorsque vous êtes proche de la retraite deviennent plus importantes et il importe de les supporter. En optant pour une mutuelle dentaire, vous pouvez faire face à ces dépenses, mais il faut prendre en compte certains critères.

Prendre en compte le type de prise en charge

Pour choisir une mutuelle pour les soins dentaires, vous devez prendre en compte les types de prise en charge qui sont proposés. Vous avez le choix entre un remboursement forfaitaire et un remboursement en pourcentage.

En choisissant le remboursement forfaitaire, votre structure d’assurance fixe un prix fixe pour la prise en charge de vos soins dentaires. Vous pouvez alors recevoir cette somme par mois ou attendre la fin de l’année pour le recevoir. Certaines agences d’assurances proposent à leurs assurés de rembourser au cours de l’année suivante le restant du montant qui a été fixé pour les soins. Toutefois, lorsque le montant fixé est inférieur à toutes les dépenses qui ont été faites pendant la validité de votre contrat, vous devez verser un supplément à votre assureur.

En ce qui concerne les remboursements en pourcentage, votre société d’assurance fixe les prix qui vous seront versés en tenant compte des tarifs de la Sécurité sociale. Vous avez des mutuelles dentaires qui peuvent débuter avec un remboursement de 100 % tandis que d’autres vont jusqu’à 800 %.

Vérifier l’apport de votre mutuelle dentaire

Si vous voulez souscrire à une mutuelle dentaire de plus de 70 ans ou pour une mutuelle sénior tout court, il est important de vérifier les délais de carences. Cette option est souvent appliquée lorsqu’il s’agit des soins qui ont un coût relativement cher. Par exemple, si vous posez des implants dentaires, vous pouvez attendre environ une année avant d’être remboursé.

Pour faire un bon choix, vous devez mettre la priorité sur les mutuelles qui proposent un délai de carence réduit ou carrément inexistant. Cela aura un impact sur le tarif que vous devrez payer au cours de la durée de votre contrat. Cependant, elle vous permet d’anticiper sur une éventuelle dépense à laquelle vous ne pourrez pas faire face lorsque votre prise en charge ne pourra pas supporter.

Avec un dentiste mutualiste, vous profitez de nombreux avantages qui sont proposés par le système de mutualité. Vous aurez seulement à payer le pourcentage des frais qui sont à votre charge au lieu de payer tous les soins. En plus, une mutuelle dentaire vous propose des tarifs conventionnels pour des soins qui ne sont pas pris en charge.

Tenir compte de vos besoins

Choisir une mutuelle dentaire revient à faire un comparatif entre plusieurs offres en se basant sur des points qui tiennent compte de vos besoins. Dans un premier temps, il est recommandé de faire un état de votre situation sanitaire. Cela doit prendre en compte le recours à l’orthodontie ou à une prothèse dentaire par exemple. En plus de cela, le profil que vous présentez jouera un rôle important dans le choix de la formule.

Suite à cela, vous devez porter une attention sur les conditions d’indemnisation. Généralement, les mutuelles dentaires prennent en charge les soins courants conservateurs. C’est seulement pour les soins qui impliquent la pose de couronnes, de prothèses ou d’implants que le taux de remboursement diffère.